SOS Hommes Battus France Association

SOS Hommes Battus France Association

TEMOIGNAGE d‘un mari battu pendant 9 ans

 

 

//www.homme-battu.fr/temoignage_homme_battu_pendant_9_ans/

 

 

 

imagesG5S3OTF0.jpg

 

 

témoignage d ‘ un mari battu pendant 9 ans

 

2001    Je suis marié , je suis heureux , nous emménageons ensemble , pourtant très rapidement , je sens un  changement chez ma femme , comme une grande préoccupation . Elle s ’emporte incroyablement pour des futilités , à tel point que je crois au début à une sorte d ‘ humour . 3 semaines que nous sommes mariés , une remarque de ma femme complètement déplacée , je me contente de lever les yeux au ciel . Les coups pleuvent , je suis abasourdi , surprise totale . Il y en aura tant d ‘ autres .  Je suis encore sous l ‘ effet de la surprise qu ‘ elle tombe dans mes bras en pleurant , en me demandant pardon . Les crises vont se succéder , je surveille tous mes gestes croyant encore que si je me conduis « parfaitement » , j ‘ éviterais crises et coups . Je ne suis jamais détendu , sur le qui -vive .

Quand les traces de coups sont trop visibles , j ‘ invente des histoires pour mon entourage . A cette époque , je ne considère pas comme un homme battu . Je me demande : « pourquoi  ne sommes nous pas heureux ? » je suis un homme battu par sa femme , ma fille n ‘ a pas de maman à côté d ‘ elle , notre vie ne sera jamais pleine .

Deux ans que nous sommes mariés , elle veut un enfant , je ne réagis pas , je deviens taciturne , peut – être dépressif … Elle est enceinte , avec le recul je me rends compte que cet enfant est dans son esprit la garantie absolue de me garder . Elle devient absolument infernale . Un soir , elle appelle la police pour se plaindre du fait que je ne fais pas le ménage (elle ne travaille pas ) , je lui donne 1000 euros par mois pour son budget « courses » , elle se plaint à ma famille de sa situation d ‘ esclave … Ils rient beaucoup sans voir le drame . Maintenant quand elle frappe , il n ‘ y a plus de pleurs , plus d ‘ excuses , au contraire , son ventre en avant elle me lance « cette nuit tu dors pas !!!!!!!!! »

Dès lors , je prends l ‘ habitude , en cas de crise , de dormir dans ma voiture avant d ‘ aller travailler le matin , le visage tuméfié.   Naissance de ma petite fille . Ma femme est très fière (elle a fait 2 fausses couches ) , je suis plein d ‘ espoir , le calme semble revenu . Joie de courte durée , les crises reprennent . La petite a 4 mois , elle est assise derrière moi sur le tapis . Ma femme me frappe la jambe de toutes ses forces avec le tuyau de l ‘ aspirateur jusqu ‘ à ce qu ‘ il se casse . J ‘ ai mal mais si j ‘ avais voulu esquiver , mon bébé allait à l ‘ hôpital . Un peu tard , je me rends compte que c ‘ est ma femme qui a un problème et pas notre couple .   Nous déménageons pour habiter une petite maison . J ‘ espère que ce surplus d ‘ espace me permettra de ne plus dormir  dans ma voiture .

Cela fait 4 ans que nous sommes mariés , notre fille a un an . Ma femme est sure de me  « tenir » avec notre enfant . Elle sait que je ne laisserais jamais ma fille et d ‘ autre part elle est persuadée que la garde lui serait accordée automatiquement . Les coups prennent  un nouveau rythme . Chaque jour du week – end  , j ‘ ai droit à ma dose . Il n ‘ est plus question d ‘ excuses . Une fois , elle me frappe parce que j ‘ ai acheté une salade … Espérant provoquer une réaction , je reste parfois les bras ballants  :  » Vas – y frappes ,  frappes  » . Résultat , elle frappe jusqu ‘ à épuisement  et le lendemain me reproche d ‘ avoir mal aux mains à cause de moi !   Après une séance de coups particulièrement sévère , le lundi en reprenant le travail ,  j ‘ explique à chacun que mon épouse est la responsable de mes coquards . Je n ‘ avais pas prémédité mon « coming – out  » .

Je me sens libéré , léger . J ‘ annonce la nouvelle à ma femme le soir même . Elle est absolument hors d ‘ elle  » Tu penses à la petite !!!!!!!!! » . La réaction est bizarre en y repensant , il n ‘ y aurait aucune chance d ‘ arrêter la violence , il faut juste gérer la « publicité » . La conséquence quasi – immédiate est de diminuer la fréquence des coups , parfois au dernier moment elle arrive à retenir son geste .

Mais on voit bien qu ‘ elle est sous l ‘ emprise d ‘ une crise de rage et parfois d ‘ ailleurs , elle n ‘ arrive pas à se retenir .   Ma petite fille a presque 4 ans .Ma femme qui voit que je n ‘ ai plus aucun sentiment pour elle , prend maintenant notre fille comme une arme pour m ‘ humilier . C ‘ est la veille de noël , nous devons partir chez mes parents (qui ignorent tout ) .  Je renverse quelques gouttes d ‘ eau  sur le sol , en tentant de réparer le lave vaisselle .

Crise épouvantable , elle oblige ma petite fille à me cracher dessus . Je revois encore son regard effrayé , je lui dis « Vas – y , ce n ‘ est pas grave , ne t ‘ inquiète pas , on s ‘ aime « Je me rends compte un peu tard que ma fille est marquée par les crises de sa mère . Je ne veux divorcer qu ‘ en étant certain d ‘ avoir la garde de la petite car je me dis que si je ne suis pas là lors d ‘ une crise , c ‘ est ma fille qui fera office de punching-ball.

Je suis résigné à vivre dans une famille où je subirais des violences ponctuelles . En fait je n ‘ aurais jamais divorcé si ma femme n ‘ avait pas « impliqué » notre petite fille . Ma fille me demande maintenant « pourquoi maman , elle , te tape ? » ou bien « je vais me marier avec toi , comme ça , on pourra dégager maman … »  

Ma femme se rend compte que la complicité entre notre fille et moi est bien plus forte qu ‘ elle le voudrait . Je n ‘ adresse la parole à ma femme que contraint et forcé car j ‘ ai compris qu ‘ elle ne se fera  jamais soigner . Ma femme ordonne à ma fille de ne plus m ‘ embrasser , de ne plus jouer avec moi .Sa théorie qu ‘ elle explique à sa fille , si tu t ‘ éloignes de ton père , il se rapprochera de moi ,,, Quand nous sommes ensemble , dès que l ‘ on entend le bruit de la clef dans la serrure , ma fille d ‘ elle même s ‘ éloigne de moi . Ma femme « vérifie » qu ‘ il n ‘ y a pas de contacts entre nous . Pol Pot a trouvé une fidèle adepte , en général je sors de longues heures et ne rentre que si elle doit sortir ou le soir pour dormir .   Au mois de mars 2009 , samedi 9 h00 , ma femme dort . Ma fille est réveillée , je lui donne son petit déjeuner , la lave et l ‘ habille pour aller au parc . Nous  sommes sur le perron , ma femme apparaît et décide que non , nous n’ irons pas au parc . « Je  connais  les lois de la France , c ‘ est la mère qui décide !!!!!!!!! » . 

Elles ne sortiront pas une minute du week-end , ne joueront  pas ensemble  un instant   , pendant une semaine ma fille a ordre de de pas me parler , ni même me regarder . A cet instant , je décide de n ‘ avoir qu ‘ un objectif , sortir ma fille de cet univers surréaliste , A cette époque , il n ‘ est pas un jour où , je ne pleure , Je fais une proposition , devant  témoin , à ma femme pour un divorce à l ‘ amiable si j ‘ ai la garde de notre fille . Ma proposition financière est au maximum de mes possibilités car je sais qu ‘ elle aime l ‘ argent . Elle dit être d ‘ accord sauf qu ‘ elle veut la garde . Elle ne comprend rien , est  persuadée d’ obtenir la garde automatiquement . L ‘ enfant avec la mère , c ‘ est la loi !!!!!! Le témoin , une amie de ma femme (mère de famille ) qui s ‘ est rapprochée de moi après que je lui ai tout avoué , garde le contact avec elle car elle sait que lorsque ma femme vient chez elle , c’ est autant de répit pour moi et ma fille . Elle tente toujours de lui faire comprendre que ma proposition de divorce est un moyen de retrouver la paix pour tous , mais en vain .                                                                                                                                                                                                                               Je fréquente de temps à autre l ‘ association SOS PAPA  ,  chacun expose ses problèmes . Toutefois , aucun des intervenants , n ‘ a comme moi peur pour la vie de ses enfants , de plus les problématiques des hommes battus dépassent celles des divorces simples . Toutefois , j ‘ y trouve d ‘ intéressantes  informations comme par exemple , comment constituer son dossier  . Il y a également une chose à savoir , la loi n ‘ est pas appliquée partout de la même façon . Un homme a peu de chances d ‘ avoir la garde dans certaines juridictions , un homme doit également prouver qu ‘ il peut s ‘ occuper de son enfant ( lui donner son bain , son goûter…) chose qu ‘ on ne demandera jamais à une femme . Enfin homme battu ou pas ,  c ‘ est un dossier que l ‘ on juge , il faut donc y consacrer toute son énergie .     LA GARDE A VUE lundi  16 novembre 2009 , ma femme revient d ‘ un week-end chez son amant  .

Je suis resté tout le week-end avec ma fille , tout s ‘ est bien passé . Ma femme est très énervée . Je sors , après coup de téléphone à son amie , j ‘ apprends que le  » week-end » ne s ‘ est pas bien passé du tout . Je marche , puis je m ‘ enferme dans ma voiture . Garée en face de notre domicile , j ‘ attends qu ‘ elle ait fini de manger et monte à l ‘ étage pour se coucher . Ceci fait , je rentre et me prépare à manger .  5 minutes plus tard elle descend . Elle me dit qu ‘ elle veut parler . Je sens tout de suite qu ‘elle est en crise . Homme battu depuis 9 ans vous apporte un bon niveau d ‘ expérience . Je n ‘ ai pas commencé à manger , pourtant je mets mes chaussures , la soirée ne va pas finir sans coups si je ne pars pas tout de suite . Tout à coup , elle s ‘ approche de moi , les yeux exorbités . « Cette femme est folle , cette femme est folle  » . Je suis interloqué , je ne comprends pas ce qui se passe .

Arrivée à ma hauteur , coup de boule de toutes ses forces , innovation !!!!! J’ avais subi beaucoup de variantes dans les coups mais là surprise totale … Je suis sonné , je mets ma veste .  » tu as gagné , je vais porter plainte « . Elle se met devant la porte pour m ‘ empêcher de sortir . Puis elle appelle ma fille , viens voir le blanc , viens voir ton père . Ma petite fille va arriver , pour éviter qu ‘ elle retrouve au milieu de la mêlée , je saute par la fenêtre . Je me rends au commissariat de Montrouge , quand  j’ arrive ,l e policier réceptionniste après que lui expose les faits me dit « on n ‘ a pas le temps et de toute façon ,votre plainte ne servira à rien , réglez vos problèmes tout seul !! J’ insiste pour porter plainte , finalement une jeune femme arrive mais comme je suis sorti sans carte d ‘ identité , elle ne peut prendre ma plainte .

Je décide sur ses conseils de récupérer des papiers d ‘ identité , aller à l ‘ hôpital faire constater mes blessures et revenir le lendemain porter plainte . Je repars à pied , 10 minutes plus tard à proximité de chez moi , un policier arrive à ma hauteur et me demande mon nom . aussitôt que lui ai répondu , je suis plaqué contre le mur , menotté , jeté sur la banquette arrière de leur voiture et nous partons sirènes hurlantes . Ils communiquent avec leur PC , on l ‘ a . je demande ce qui se passe , un des policiers à son collègue ‘ il demande , c ‘ est un marrant ! » 

C ‘ est bizarre , j ‘ ai l ‘ impression de faire un cauchemar , nous repassons devant le réceptionniste qui me lance « Alors connard , on tape sa femme !!!!!! » Je commence à comprendre , un brigadier avec des cheveux blancs vient prendre mon identité , j ‘ explique rapidement ma situation d ‘ homme battu , et je lui dis que son collègue outre son physique difficile est vraiment un gros connard . « je peux pas vous donner tort … » On a affaire à une pointure .

Donc ensuite dans l ‘ ordre FOUILLE ,CONFISCATION DES EFFETS PERSONNELS , PRISE ADN , INCARCERATION EN CHEMISE ET PANTALON ( nous sommes le 16 novembre ) DANS UNE CELLULE NON CHAUFFEE AU SOUS SOL . Je demande la visite d ‘un médecin pour constater mes blessures . Je grelotte , il doit faire 6 ou 7 ° . 3 heures , le médecin arrive , une dame petite , elle a l ‘ air exténuée ? Au bout de dix minutes , c ‘ est fait . je suis seul , je ne dormirai pas une minute , je pense à ma fille . J ‘ essaie d ‘ estimer le temps qui passe , à partir du moment où le jour se lève . En fait le temps passe bien moins vite que je ne le crois . Finalement la porte s ‘ouvre , on me propose des biscuits que je refuse . 9 heures , on me sort de la cellule en prenant soin de me menotter , nous passons dans les couloirs , je baisse la tête … L’ officier de police , 30 ans , commence à m ‘ interroger , l ‘ ambiance est tendue , je suis l ‘ agresseur .

Quelques minutes plus tard , une femme (la supérieure de l ‘ officier qui m ‘ interroge) entre , elle me reconnaît , c ‘ est elle qui m ‘ avait reçue lorsque j ‘ avais porté plainte (classée sans suite ) quelques mois plus tôt . Quelques mots échangés entre eux à part , L ‘ interrogatoire reprend , je pleure , j ‘ ai honte , je pense à ma fille , je veux la sortir de tout cet enfer . L ‘ interrogatoire reprend , je raconte l ‘ agression . J ‘ ai le nez gonflé et de grosses ecchymose sous les yeux . On reprend l ‘ historique , pas facile de revivre tout le fil de l ‘ histoire , de se retrouver face au récit de sa vie pitoyable …La conviction du policier est plus qu ‘ ébranlée , je le sens plus à mon écoute .

A plusieurs reprises , il essaie de joindre ma femme pour un interrogatoire et plus tard une confrontation , sans succès . Je lui dis qu ‘ elle aime beaucoup dormir qu ‘ elle ne se lève jamais avant midi . Il me dit que tant qu ‘il n ‘ a pas réussi à la joindre , il faut que j ‘ attende en cellule !!!!!!!! Retraversée de tout le commissariat avec les menottes , la démarche hésitante à cause des chaussures sans lacets et me revoilà en cellule .Finalement ma femme arrive à 16 heures pimpante bien maquillée , elle s ‘ assoit consulte tranquillement ses SMS , on m ‘ amène  hirsute , menottes aux poignets .

La confrontation commence , ma femme est sûre d ‘elle , son rôle de femme soumise et violentée est un peu en contradiction avec son look mais bon !!! Très vite 2 points posent problème dans son récit , les coups : j ‘ ai le nez et le dessous des yeux très tuméfiés  au contraire mon épouse a une marque rouge sur le haut du front . Les policiers après l ‘ avoir laissé raconter sa version sans l ‘ interrompre lui font remarquer que ma version est compatible avec les blessures (un coup de tête porté au niveau du nez) alors qu ‘ il est peu commun que l ‘ on frappe avec le nez . Ma femme tombe des nues , pour elle l ‘ affaire est pliée , on ne va pas remettre sa version en cause .

L officier insiste , les coups de tête  , ils en voient souvent , ils connaissent . Le deuxième point , ma femme a confirmé benoîtement que j ‘ avais sauté par la fenêtre pour sortir de la maison . Ils lui livrent ma version , j ‘ ai sauté par la fenêtre car ma femme bloquait la porte pour m ‘ empêcher  d ‘ aller porter plainte .  L ‘ officier de police demande à ma femme sa version , « il n ‘ avait pas ses clefs  » , je leur précise que j ‘ ai les clefs , elles sont dans mon dépôt , ils réinterrogent ma femme « je ne sais pas , il est fou »  . 17h00 on me relâche . Finalement cet épisode va me servir , la version de ma femme ne tient pas et surtout ni la police ni la justice n ‘ apprécient d ‘ avoir été manipulés pour me faire endosser le costume de l ‘ agresseur …

 

De temps en temps , lorsque nous sommes certains d ‘ être seuls , je dis à ma fille que je ne reste pas les bras croisés , que je vais voir des juges et des avocats . Elle ne me trahira jamais . Les vacances de noël approchent . Depuis toujours , ma femme passe me mois d ‘ août au Maroc avec notre fille et nous passons la semaine entre noël et le jour de l ‘ an chez mes parents . Elle a commencé à décréter que cette année , elle passerait noël avec notre fille à Paris et que l ‘ année prochaine elle verra quelle sera sa décision . Je soulève le problème devant l ‘ officier de police lors de la confrontation , puis à l ‘ adavip .

L ‘ officier de police et la juge disent chacun leur tour que bien sur le père adroit à une semaine de vacances avec sa fille . Ma femme s ‘ emporte devant la juge , devant l ‘ officier de police , la loi , c ‘ est l ‘ enfant avec la mère !!!!! Elle crie . Ces altercations tendent à me crédibiliser , doucement le vent tourne . Il faut bien comprendre que mon avocate me déconseille absolument de quitter le domicile avec ma fille , aussitôt je serai accusé d ‘ enlèvement . Arrivent la date supposée de départ en vacances , je charge mes affaires dans la voiture , je m ‘ approche de l ‘ armoire de ma fille pour préparer une valise . Ma femme intervient , » ici c ‘ est la France , c ‘ est la mère avec l ‘ enfant « . J ‘ appelle le commissariat , fort de ce que l ‘ officier de police avait affirmé à mon épouse , à savoir « votre mari a le droit de partir avec sa fille ! « Un fourgon arrive , le brigadier très grand , la cinquantaine écoute mon histoire , je lui cite le nom de l ‘ officier . Réponse «  l ‘ officier n ‘ est pas là , il faut mettre de l ‘ eau dans votre vin , ne nous dérangez pas pour ça , de toute façon , on laisse toujours la mère avec l ‘ enfant , c ‘ est la loi ! » Je lui demande : « quelle loi , cette loi n ‘ existe pas , vous venez de l ‘ inventer ? » Je pleure , le brigadier menace de m ‘ embarquer pour outrage ,,,,Il salue ma femme et part . Celle – ci jubile … Je pars , je ne suis pas certain de pouvoir contenir mes envies de meurtre .

Pendant 3 jours , je tente de contacter l ‘ officier de police , la standardiste me dit qu ‘ il ne peut pas me parler , il est débordé .Un de mes clients me prête un appartement près des Champs Elysées . Je rentre irrégulièrement , je m ‘ assois parfois pour lire puis je sors . Ma fille n ‘ a bien sur pas le droit de me parler . Le troisième jour «  je vais sortir cet après -midi , tu vas garder la petite , , tu as le droit de parler avec ton père mais pas trop !« On est en plein délire !!!!! Je dis sur un ton morne «  je vais l ‘ emmener au marché de Noël à Paris . «  Nous montons dans la voiture , direction l ‘ autoroute , je pars chez mes parents . Le téléphone sonne beaucoup .Nous passons 7 jours formidables , je dors 12 heures par jour . Le 1er janvier nous prenons le chemin du retour . A quelques kms de paris , ma fille demande où nous allons . Je lui explique que nous rentrons à la maison . Elle me dit «  je veux pas voir maman » Quel malheur de voir une petite fille de 6 ans prononcer ces paroles . Je ne le sais pas encore mais je n ‘ aurai pas le droit de parler à ma fille pendant 71 jours . 71 jours qui vont être très longs .

La cohabitation qui n ‘ était pas un havre de paix devient un enfer sans nom . Je couche dans ma voiture de plus en plus souvent . La voiture est garée face à la maison de cette façon , je pense qu ‘ elle n ‘ osera pas s ‘ en prendre à ma fille , elle est consciente qu ‘ une seule violence envers ma fille pourrait déclencher à son encontre de terribles représailles . Nous avons une première audience devant le juge , ma femme arrive avec une heure de retard , la juge s ‘ en étonne , ma répond désinvolte que c ‘ est le chauffeur de bus qui ne sait pas conduire .

La juge malgré une carrière assez avancée semble très étonnée . Je savais que ma femme avait prévu de venir seule pour repousser l ‘ audience . La juge dit à mon avocate qu ‘ elle est désolée mais qu ‘ elle doit repousser l ‘ affaire , elle donne une date . Ma femme , désinvolte , rétorque qu ‘ elle n ‘ est pas sure d ‘ avoir un avocat . Colère de la juge qui déclare que avocat ou pas , elle prendra l ‘ affaire , dans la foulée elle décide que ma fille aura elle aussi son avocat . Entre temps , l ‘ enquête que j ‘ ai initié auprès de la protection de l ‘ enfance avance .

Ma femme a bien essayé de manipuler notre fille , cependant , il semblerait qu ‘ ils soient rompus à ce genre de situation . Ils ont donc décidé de saisir un juge pour enfant , ce qui est une victoire pour moi car le juge pour enfant aura priorité sur le juge des enfants quand aux mesures à prendre pour ma fille . Deuxième audience chez le juge des affaires familiales , au dernier moment l ‘ avocat de ma femme nous communique les pièces qu ‘ ils vont présenter . Il n ‘ y a rien . Seul document , une lettre du pédiatre qui dit qu ‘ elle ne m ‘ a jamais vu . J ‘ avais pour ordre de rester dans la voiture … La juge nous reçoit individuellement , j ‘ ai 2 minutes . Je me suis bien préparé , j ‘ indique le plan de ma femme en cas de défaite , ; dénonciation d ‘ attouchements , exfiltration de ma fille vers le maroc .

Ensuite nos avocats plaident . Mes demandes : la garde complète , un droit de visite médiatisé pour la maman , la conservation du logement , pas de pension compensatoire , interdiction de sortie de territoire pour ma petite fille . La juge a l ‘ air dubitative . Elle fixe pour le 8 mars , le résultat . Retour à la maison et à notre étrange cohabitation . Alors que je pensais trouver ma femme abattue , mon dossier contient des certificats médicaux , de nombreux témoignages , le juge des enfants a été saisi etc … elle est au contraire toujours persuadée de sa complète et entière victoire . Pour ne pas la décevoir et faire tomber la tension , j ‘ ai acheté une valise que j ‘ ai préparé , je lui dit de temps en temps qu ‘ elle a gagné que je vais partir . Elle est visiblement très satisfaite . Le résultat du divorce Le 8 mars ,dès 13 heures 30 , je suis devant le tribunal . 14 heures , on me remet le résultat , toutes mes demandes sont acceptées , j ‘ ai peine à y croire . Je rentre le soir chez moi et je comprend que ma femme n ‘ a pas pris la peine d ‘ aller chercher le résultat au tribunal , elle est certaine d ‘ avoir gagné . Ma femme est malade , c ‘est pour cette raison que je ne lui en veux pas pour ce qu ‘ elle m ‘ a fait sans pourtant rien oublier .

Comme ma femme a 30 jours pour quitter le domicile , le 12 mars je passe chercher ma fille à l ‘ école et nous partons nous réfugier en province chez mes parents . Un capitaine de police de Montrouge m ‘ a téléphoner pour nous offrir une protection . 16 heures 30 , nous montons dans la voiture . J ‘ explique à ma fille que c ‘ est fini , nous allons vivre normalement . Je n ‘ ai pas eu une vie passionnante mais ce jour là , je peux vous assurer que je ne m ‘ en souvient pas sans pleurer .Se rappeler du jour ou vous passez de l ‘ enfer au paradis , voyez – vous , ça n ‘ est pas si banal .   Dans la soirée un voisin remet une copie du jugement à ma femme , elle tombe des nues …

Depuis me femme voit sa fille dans une association , refuse de se faire soigner et rejette toute espèce de responsabilité . C ‘ était en 2010 , depuis peu d ‘ évolutions ma femme de report en report a réussi à ce que notre divorce ne soit toujours pas prononcé . Ma fille est toujours suivie par le juge des enfants , nous vivons tous les deux une famille peu banale mais qui poursuit sa route . Je suis encore meurtri car je vois bien que ma fille souffre du manque d ‘une présence féminine malgré toute l ‘ affection qui nous unit , pour me consoler , j ‘ ai toute une collection de diplômes de meilleur papa du monde faits maison ….  à toutes les victimes de violences , je vous souhaite de vous en sortir , je pense à vous tous dont personne ne connaît les souffrances derrière les portes closes .

 

 

 


31/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres